Victoria, 2010 / Compagnie Du Zieu

Félix Jousserand, à qui la compagnie Du Zieu a demandé d’écrire une “tragédie” contemporaine décrit ainsi sa pièce : “Le théâtre des opérations est celui du château de la belle au bois dormant perché sur un sommet d’Asie Centrale, le commerce des armes va bon train, le bloc de l’est est tombé et les questions morales – disons un certain nombre de questions morales – ont été remises à plat, on en discute, les acheteurs potentiels sont légion, les armes coûtent cher. Il y a en permanence un abîme entre le jeu des rapports humains, le vocabulaire qui le dirige et les conséquences effectives de ces derniers – c’est cette violence d’un langage peinant à « dire » quelque chose d’une réalité ne pouvant plus être saisie pour ce qu’elle est, que Victoria utilise comme ressort d’une tragédie pour notre temps.”

 

Après j’irai au tribunal – on décidera pour moi ce qui a été bon ou mauvais à un moment donné pour mes populations mais tout le monde sera nourri – je chie sur la justice internationale – on ne va pas engager un cycle de négociations – pas avec une lampe halogène dans les yeux – je vends ce qu’il y a sur les terres de l’endroit où je vis – ni meilleur ni pire – pas mieux –   

 

Texte : Félix Jousserand Mise en scène : Nathalie Garraud et Olivier Saccomano Scénographie : Jeff Garraud Costume : Sarah Leterrier, assistée de Sabrina Noiraux Lumière : Erika Sauerbronn Son : Olivier Saccomano Vidéo : Camille Lorin Acteurs : Julien Bonnet, Laurence Claoué, Hugo Dillon, Rama Grinberg, Cédric Michel, Conchita Paz, Valérie Diome Administration : Laurent Charvillat Autres membres du groupe de recherche : Mike Sens, Valérie Mitteaux et Anna Pitoun

Coproduction : Théâtre Massalia – Friche la Belle de Mai, La Gare mondiale, L’Échangeur – Scène conventionnée de Fère-en-Tardenois

Victoria a été créée en janvier 2010 au Théâtre Massalia – La Friche La Belle de Mai à Marseille. Le texte a été publié aux Editions Imho.